L’ABA ou Analyse Appliquée du Comportement

L’ABA = Définition

Les termes ABA proviennent de l’anglais : Applied Behavior Analysis

L’ABA est une approche qui applique les principes de l’apprentissage.

Elle utilise une démarche scientifique et un cadre éthique strict.

L’ABA = son but 

Son but = créer ou modifier des comportements socialement reconnus et adaptés.

Son application 

L’ABA utilise les principes de l’apprentissage pour provoquer un changement dans le comportement.

Cela s’applique donc à tout apprentissage, dans n’importe quel domaine de la vie :

l’apprentissage de la marche, l’apprentissage d’un instrument de musique, l’apprentissage de la conduite, l’apprentissage du langage, l’apprentissage des codes sociaux…

L’ABA est une approche surtout connue dans le suivi d’enfants autistes; mais cela s’applique à tout individu qui présente des troubles du développement à qui l’on souhaite apprendre des comportements.

Application :

  • Troubles du spectre autistique = TSA
  • Retard du développement
  • Troubles du développement 
  • Troubles du comportement
  • Troubles attentionnels
  • Troubles alimentaires, troubles du sommeil, phobies...
  • Tout individu chez lequel on veut corriger des comportements et en apprendre des nouveaux 

L’ABA = petite conclusion

L’ABA n’est pas une méthode à la mode. La France accuse 40 ans de retard sur les pays européens et les USA.

C’est une approche qui utilise les procédures d’apprentissage pour aider les patients.

Elle s’applique auprès des enfants autistes, des enfants avec des troubles du comportement et/ou du développement, ou porteurs d’un handicap.

Elle est aussi utilisée pour aider les personnes dans le quotidien : thérapie familiale, aide aux parents en difficulté avec leurs enfants… ; ainsi que pour aider des patients atteints de différents troubles et pathologies : troubles alimentaires, phobies, TOCS, dépression, échec scolaire, mutisme sélectif…

Les prises en charge globales en ABA

Elles sont mises en place pour les enfants autistes ou les enfants qui ont des troubles du développement et/ou du comportement.

Prise en charge globale :

Une prise en charge globale est assurée par une équipe qui travaille autour de l’enfant.

Elle nécessite un accompagnement de 20h à 40h par semaine.

L’équipe :

L’équipe est composée d’un psychologue et d’intervenant(s) (AVS ou éducateur spécialisé ou AMP).

Elle travaille en étroite collaboration avec les professionnels (kinésithérapeute, enseignant, médecin…); ou les proches de l’enfant (frères et sœurs, grand-parents…) afin d’assurer une cohérence et une efficacité de la prise en charge.

Les interventions :

L’équipe intervient dans les différents lieux de vie de l’enfant : à l’école, au domicile, dans les magasins, chez les grand-parents, au centre de loisirs…

Les interventions s’adaptent au niveau de l’enfant : de son profil et de ses compétences.

Avant de débuter une prise en charge : le psychologue évalue l’enfant en utilisant des échelles d’évaluation (ABLLS, AFLS, VBMAPP…); et écrit un projet individualisé en fixant des objectifs d’apprentissage à court et long terme. Il rédige des programmes d’apprentissage qui sont mis en place par le(s) intervenant(s).

Le(s) intervenant(s) sont supervisés par le psychologue qui leur apporte un regard extérieur, une aide, ainsi que conseils pour modifier et améliorer leur pratique.

Le(s) intervenant(s) se filment lors de leurs interventions; cela permet lors de bilans ou de réunions de visionner ces vidéos et d’améliorer la pratique professionnelle.

L’implication des parents :

L’implication des parents est essentielle dans la prise en charge.

Le psychologue intègre les parents et les proches dans le suivi de leur enfant.

En réalisant de la guidance parentale, les parents sont impliqués et mettent en place des programmes d’apprentissage.

Les parents se filment et transmettent leurs vidéos au psychologue afin que ce dernier les aide dans leur implication du quotidien.

Avant de débuter une prise en charge, le psychologue rédige un contrat entre la famille et lui pour poser le cadre du suivi : le nombre d’heures de prise en charge, le nombre d’heures de guidance parentale, les missions du psychologue, les interventions des parents et proches…

Les modalités pratiques :

L’ABA étant une approche peu utilisée en France qui est nettement en retard par rapport aux pays européens et aux Etats-Unis;

Il n’est pas possible de trouver des professionnels formés pris en charge par la sécurité sociale.

L’unique Master qui forme des psychologues en ABA est à l’Université de Lille 3.

L’unique DU (Diplôme Universitaire) en ABA se situe également à l’Université de Lille 3.

Par ailleurs, de nombreux professionnels se forment sur le terrain, en étant supervisés par d’autres professionnels.

L’ensemble des frais est à la charge de la famille :

  • rémunération du(de la) psychologue
  • rémunération de l’intervenant